Maître ou Esclave…. - Espace Galilée® - Espace Avalon - Espace Carrel® - R.P. Joseph Carrel (Galilée)® - Tania - Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - Boulevard de Pérolles 57 - CH-1700 Fribourg - Chemin des Morettes 3 CH-1867 Ollon +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - +41 79 327 94 65

Espace Carrel & Espace Avalon
Aller au contenu

Maître ou Esclave….

Dossier Guérison > Déroulement de la Séance

Vous devez  prendre la décision de ne pas vivre comme vous l’avez fait parfois dans vos vies précédentes, ni suivre le parcours que vos ancêtres ont accompli durant leur vie, et ceci quelque soit l’exemple qu’ils on laissé derrière eux, volontairement ou involontairement. Parfois, le chemin parcouru par un de vos aïeux est tout simplement le vôtre, sauf que vous ignorez que vous l’avez été. Ne vous laissez pas polluer gentiment ou sévèrement par les exemples ancestraux que l’on vous donne, n’entrez pas dans ces différents climats émotionnels, car votre rôle, aujourd’hui est de vous désacclimatez de ces courants anciens.

Toutes ces imprégnations ont une influence négative, qui peut le cas échéant, avoir une action positive, ceci dépendant de la nature et de la complexité de l’expérience qui vient à votre mémoire présente. Il faut à tout instant, que chaque élément vous fasse évoluer et progresser, pour que les changements et les effets constructifs soit évidents et entrent dans une réalité présente tangible. Vous devez toujours vous interroger sur le bien fondé des mémoires, mentales ou intuitives, car parfois, elles peuvent vous inciter à l’angoisse, au stress et à la peur…… , (etc….)

Vous constaterez en regardant avec circonspection dans le tabernacle de votre demeure intérieure, qu’au cours de la longue liste de vies, vous avez porté les chaînes de l’esclavage humain, revêtu tantôt de l’habit du mendiant et tantôt de l’apôtre de gloire. Chaque étape existentielle a conduit au marché des ombres, qui est gouverné par deux forces de même acabitle destin et le Karma. L’un venant offrir la récompense des jours passés et l’autre réclamant son tribu, mais tous deux conduisent au labyrinthe enténébré de condition humaine. Le marché des esclaves a de tout temps été le plus noir tribu de la civilisation humaine dans l’ère des poissons, mais l’épée de gloire de l’ère du verseau vient trancher net dans cet espace gardé par le sceau secret de la dualité et des croyances gisant dans le cœur de l’homme.


L’exploitation de la denrée humaine fut de tout temps la nourriture des hommes, devenir un simple meuble à la disposition de son maître, sans bien propre, la fuite punie des oreilles coupées et d'une fleur de lys au fer rouge, l'esclave doit un respect constant à son propriétaire, encore plus s'il vient à être affranchi. En cas de désobéissance, il peut être fouetté, mais non mutilé. En cas de rébellion, c'est la mort. Dans tous les cas, il doit être habillé et nourri. Mais la longue marche dans le désert de l’esprit a conduit l’homme vers de nouveaux horizons, à se dépasser pour sa survie, à réfléchir sur sa condition primordiale et force est de constater que la marche dans l’ombre de la vie, le conduit à refaire sans cesse les mêmes choses et les mêmes erreurs, dans de nouveaux espaces vierges qui aurait dû lui ouvrir les yeux et non revenir pour subir la contrainte et l’asservissement sous quelque forme que ce soit.


Retourner au contenu